Jeudi 3 septembre : causerie autour des Lettres d’insurgé.e.s

Jeudi 3 septembre 2020 à 19h :
Causerie autour du roman épistolaire Lettres d’insurgé-e-s

A l’occasion de la sortie du premier volume de la traduction des Lettres d’insurgé.e.s de Sophia Nachalo & Yarostan Vochek regroupant les dix premiers chapitres du roman attribué à Fredy Perlman (ed. Bus Stop Press (Marseille), 456 p.), causerie en présence d’un compagnon qui y a contribué.

Ce roman est un échange de vingt lettres, dont les dix premières sont à présent disponibles en français. Il est fait d’allers et retours entre deux personnes qui ont autrefois participé ensemble à un soulèvement et une occupation d’usine. Séparé.e.s par la répression et des frontières pendant 20 ans, leur conversation reprend par une critique sévère de leurs choix de vies réciproques, ainsi que de leurs interprétation divergentes de l’événement qu’illes ont partagé. S’en suit une longue discussion sur l’implication individuelle dans des mouvements collectifs, la désillusion dans le fait « politique » et la récupération, mais aussi sur les écueils de la création d’alternatives.

Sans mention de date ni de lieu, et publié pour la première fois en 1976 à Détroit aux États-Unis, le livre s’adresse à des personnes ayant perdu des illusions sur la possibilité d’un changement immédiat, sans pour autant pouvoir se résigner au conformisme ni s’empêcher de le désirer encore, avec une certaine ambivalence sur la question de l’espoir, qu’il soit passif ou non. De nature composite, le roman a été fortement inspiré de « personnages » véritables et de « faits historiques » correspondant pêle-mêle à la libération du nazisme et l’invasion par l’URSS de l’Europe de l’Est, les « coup » et « printemps » de Prague, l’insurrection hongroise de 1956, la déstalinisation, le maccarthysme et les émeutes de 1967 à Détroit.

Télécharger le fly et le faire tourner

Posted in General, Lectures, Programmes | Tagged , , , | Leave a comment

Vendredi 12 juin : causerie à partir du recueil Tutto bene?!

Vendredi 12 juin 2020, 18h30 :
Causerie à partir du recueil Tutto bene?!

Suite à la parution de Tutto bene?!, Réflexions anarchistes en temps de coronavirus, qui nous offre de nombreux textes traduits de l’italien, nous avons souhaité proposer une causerie à partir de ces derniers. Après une première discussion le 22 mai dernier « pour confronter et approfondir nos analyses de la situation », voici donc une seconde occasion de se retrouver pour continuer sur ce chemin, où chacun.e pourra puiser à sa guise dans ce recueil de quoi alimenter ses perspectives anarchistes contre un existant en pleine restructuration où la normalité est plus que jamais la catastrophe qui produit toutes les catastrophes.

Tutto bene?! Réflexions anarchistes en temps de coronavirus, brochure A5, version revue et corrigée, 88 pages, mai 2020
Télécharger la brochure
(des exemplaires sur papier sont bien sûr disponibles à la bibliothèque)

Introduction
Andrà tutto bene, tout ira bien, voilà le leitmotiv répandu en Italie en période de coronavirus, affiché aux balcons, twitté et retwitté par la naïveté idiote de ceux dont l’imaginaire appauvri et avilissant ne peut que se complaire en se raccrochant à l’espoir qu’après le dépassement de cette « crise », le monde puisse revenir celui d’avant, en cautionnant ainsi ce fameux « retour à la normale ».
Mais comme nous, anarchistes, haïssons la normalité d’hier aussi bien que celle qui se présente dans le monde de demain, nous ne pouvons que mettre toute notre énergie, nos désirs, notre capacité à comprendre et à agir dans la tentative de rompre totalement avec ce monde de soumission à l’autorité et au pouvoir.
Au-delà des Alpes, les compagnons et les compagnonnes anarchistes ont donné beaucoup d’importance au fait de briser la paralysie de l’obéissance – imposée en premier lieu par l’État en cette période de pandémie –, en multipliant entre autres les échanges d’idées, de pensées, de réflexions et d’analyses sur la situation et ses évolutions. Un grand nombre de textes ont alors circulé, autant pour favoriser la compréhension des multiples facettes de ce moment, que pour se forger les armes les plus offensives et appropriées pour attaquer.
Afin de rendre accessibles en français certains de ces textes écrits en italien (qui pour la majeure partie n’ont d’ailleurs jusqu’à présent que circulé sur internet), nous proposons ici une sélection, par définition non exhaustive et incomplète, d’écrits que nous estimons capables de stimuler et d’enrichir nos questionnements et nos discussions ici et maintenant, mais aussi en vue d’un avenir où nous pourrions être confrontés à des situations semblables.
Nous avons choisi de publier ici des textes d’analyse et de réflexions ; ce n’est cependant qu’un reflet de certaines préoccupations, dans une période au cours de laquelle les anarchistes ont continué à agir, et où de nombreuses révoltes, mutineries, émeutes et sabotages ont eu lieu et ont été mis en avant, défendus et encouragés dans un grand nombre d’autres textes.

Posted in Acceuil, Programmes | Leave a comment

Vendredi 22 mai, 18h30. Causerie autour de la situation, dans une perspective anarchiste.

          Nous n’avons pas fini de prendre la mesure de ce que l’irruption d’un virus comme le covid-19 aura comme conséquences dans nos vies. Toujours est-il que nous vivons sous une autorité qui ne voit que des masses à gérer, en fonction de courbes prévisionnelles, selon des critères qui lui appartiennent. Qu’elle soit en blouse blanche, en uniforme, en costard, l’autorité se reconnait toujours par la dépossession, la morale et la répression qu’elle génère. Déjà presque deux mois se sont écoulés depuis que l’état d’urgence a été décrété. La santé dite publique n’est qu’une déclinaison de la question du maintien de l’ordre. L’injonction au confinement, à « rester chez soi pour sauver des vies », est passée comme une lettre à la posteSans se plier aux ordres étatiques à « s’enfermer et attendre que ça passe » et à toute considération gestionnaire qui nie nos vécus, tous différents, vis-à-vis de la maladie ou de la mort, comment continuer à œuvrer pour un monde où chacun-e est autonome, autant que possible, et cultive des liens de réciprocité ?
         Sous confinement, les lieux d’enfermement et la routine de la domination deviennent toujours plus insupportables pour certain-e-s ; des révoltes s’embrasent dans des prisons, des émeutes éclatent suite à des opérations de police, des réfractaires aux attestations sont mis sous écrou, de nombreux sabotages des structures de la domination et du capital ne cessent d’avoir lieu. La guerre sociale et la lutte contre toute forme d’autorité ne peut connaitre de pause : continuer à identifier ce qui nous oppresse et à s’y attaquer constituent un ensemble d’efforts à mener et de chemins à se tracer quelque soit la situation. Une tension qui trace le fil noir de la lutte anarchiste et qui, malgré le contrôle social, technologique et sanitaire accru, reste éperdument à vivifier. Mais cette constance de la révolte et du conflit ne signifie pas aller à l’aveuglette, dans l’absence de toute perspective. Voilà pourquoi on propose un moment pour confronter et approfondir nos analyses de la situation. Une occasion aussi de venir prendre ou consulter des écrits anarchistes, contributions récentes ou pas, mais toujours d’actualité dans la lutte pour la liberté.
P.-S.  Si le temps le permet, et que nous en avons envie, nous pourrons nous réunir dehors, où nous pourrons choisir à quelle distance nous souhaitons nous tenir les un-e-s des autres ! 
Posted in General, Programmes | Leave a comment

Vendredi 10 janvier 2020 : Causerie sur le Chili

Vendredi 10 janvier 2020, 19h :
Combattre l’existant pour en finir avec la domination, au Chili et ailleurs

Depuis plus de deux mois, l’ordre établi est amplement secoué par une explosion sociale au Chili. Émeutes, affrontements contre les forces de l’ordre, attaques tous azimuts contre des bâtiments étatiques et religieux, incendies de locaux commerciaux et d’infrastructures de transport, se sont répandus comme une trainée de poudre sur l’ensemble du territoire.

Ni l’état d’ugence et le couvre-feu décrétés dans un premier temps, ni la répression policière qui continue son sale boulot, tuant, blessant et mutilant gravement, et enfermant en masse, ne sont parvenus à mettre un terme à la révolte.

Les habituelles manœuvres des pacificateurs de tout poil (dont les organisations politiques de gauche) visent aussi à ramener la rage vers les canaux démocratiques. En mettant en avant “l’intérêt national” et des revendications telles que l’élaboration d’une nouvelle constitution, les aspirant-e-s au pouvoir (y compris populaire) tentent de désamorcer tout le potentiel subversif contenu dans de multiples expressions destructrices qui se déploient sans leaders ni partis.

Des compagnon-ne-s anarchistes qui prennent part à cette révolte sur le territoire dominé par l’État chilien ont à cœur de partager les situations vécues, ainsi que leurs réflexions et leurs questionnements sur les dynamiques en cours, posant ainsi des jalons pour un échange réciproque et une solidarité revolutionnaire.

Et c’est aussi parce que nombre des problématiques cruciales qui les préoccupent, notamment liées aux propositions et interventions anarchistes pour étendre et approfondir les moments de rupture, font écho ici, que nous saisissons à notre tour cet appel au vol pour inviter à une discussion, le vendredi 10 janvier à la bibliothèque Libertad.

Télécharger le fly et le faire tourner

Posted in General | Leave a comment

16 novembre : Que viva la Libertad ! Initiative pour la bibliothèque…

Que viva la Libertad ! Initiative pour la bibliothèque…
(à La Parole errante, 9 Rue François Debergue – Montreuil)

17h : causerie
Briser les chaînes technologiques

Des technologies de l’information à celles de la surveillance, causerie sur leurs nouvelles formes et sur(tout) les perspectives d’action pour s’y opposer !

La technologie prend une part toujours plus importance dans nos existences, ajoutant une couche de contrôle et de dépossession supplémentaire. L’identification par reconnaissance faciale, le traitement massif des données – de nos téléphones aux axes de circulation -, le remplacement du contact humain par celui de la machine,sont autant de changements qui aboutissent à un contrôle toujours plus prégnant et efficace de nos comportements. À Hong Kong, les mâts des lampadaires intelligents sont sciés. Au Chili, le siège de la compagnie d’électricité CGE a été incendié à Copiapó ce 8 novembre. En France, ce sont des antennes relais et des armoires électriques ou téléphoniques qui prennent feu, et pas seulement autour des manifestations gilets jaunes. Et si, pour se donner de l’air, on donnait de l’oxygène aux feux des révolté-es…

19h30 : cantine

20h : concerts prix libre

Rewinder garage trash grunge / Tabula Raza punk / La Marmite électro punk à chansons (Bxl)

Telecharger l’affiche en noir& blanc

Posted in General | Leave a comment